Historique du ballon

/Historique du ballon
Historique du ballon2018-11-15T09:48:52+00:00

Novembre 1782 Joseph Montgolfier

Joseph place sa chemise devant la cheminée afin de la réchauffer, la chemise se gonfle et s’élève dans la pièce .

Joseph conclut : l’air chaud est plus léger que l’air froid …..

C’est à Annonay qu’une suite d’expériences en découlent :

Des pièces de soie, de la toile d’emballage, le tout maintenu avec des boutonnières et des boutons,

De la paille mouillée, de la laine hachée serviront de combustible,

21 novembre 1783, premier vol humain

Pilâtre de Rozier et le Marquis d’Arlandes embarquent à bord d’une « montgolfière »

C’est le premier survol de Paris pendant 28 mn :

Décollage du château de la Muette, survol de Chaillot en suivant le lit de la Seine,

Atterrissage réussit sur la Butte-aux-Cailles non loin de la place d’Italie !

19 Juin 1785, Joseph de Montgolfier fabrique « Le Flesselles »

« Le Flesselles » 20000 m3, 45 m. de haut, 35 m. de diamètres.

Le but : voyager de Lyon à Paris, ou Marseille si le Mistral le permet.

Le 19 juin 1785, 100000 lyonnais attendent le départ du « Flesselles », Joseph de Montgolfier est à bord !

Après 12 minutes de vol, une déchirure contraint Pilâtre de Rozier à lâcher du lest.

« Le Flessellles » redescend très vite et échoue dans les marécages des Charpennes.

Le Flesselles termine là sa courte existance.

1793 – 1794 Utilisation des ballons

24 Novembre 1793 le Comité de Salut Public ordonne la construction d’un ballon capable d’emporter 2 observateurs. Nicolas Conté est chargé de cette mission à Meudon.

2 Avril 1794 Création d’une compagnie d’aérostiers sous les ordres de Jean-Marie Coutelle.

2 Juin 1794 « L’Entreprenant » ascensionne au-dessus de Maubeuge assiégé par les autrichiens.

26 Juin 1794 Les aérostiers contribuent à la victoire de Fleurus en renseignant l’état –major du général Jourdan.

31 Octobre 1794 Ecole d’aérostation créée à Meudon.

1858, Premières photographies aériennes

Félix TOURNACHON, dit NADAR, journaliste et caricaturiste s’intéresse à la photographie, il porte un intérêt aux ballons.

En 1858 il est le premier à prendre une photographie aérienne à bord d’un aérostat, la photographie aérostatique est née !

le 9 octobre 1863, Félix TOURNACHON fait construire par Louis GODARD un ballon de 6000 m3, baptisé « Le Géant », équipé d’une nacelle à deux étages. La première ascension publique a lieu au Champ de Mars à Paris et se termine à Meaux.

1870 – 1871, Des ballons pour la liberté

Durant le siège de Paris, les ballons libres sont le seul moyen de communications avec la province.
le 18 septembre 1870 L’armée Prussienne encercle Paris.
le 23 septembre 1870 Après avoir utilisé les ballons en captif pour observer les mouvements ennemis, Nadar organise le premier départ, place Saint-Pierre à Montmartre : l’aéronaute Duruof s’envole sur le « Neptune » .
Du 23 septembre 1870 au 28 janvier 1871, 66 ballons quittent Paris. Ils transportent 168 personnes 400 pigeons et 11 tonnes de courrier. 58 missions sont des succès, 6 ballons sont capturés, 2 se perdent en mer. 57 pigeons seulement reviennent à Paris.

le 7 octobre 1870 le ministre de l’Intérieur Léon Gambetta s’envole à bord de « L’Armand Barbès » .

Le 19éme et les forains de l’aérostation

Afin de tirer profit de leurs ascensions, certains aéronautes organisent des spectacles ou donnent des baptêmes.
Eugène Godar : Ballons enlevant des trapézistes, ballerine sur l’hippodrome de la place de l’Etoile à Paris.
M. et Mme. Poitevin : Ascensions équestres au champ de Mars.
Henri Giffard : Baptêmes de l’air
 à bord de ballons captifs.

Exposition universelle de 1878 : Tuileries, un énorme ballon de 25000 m3, une nacelle de 6 mètres de diamètre, 50 voyageurs à 600 mètres à chaque ascension.

Le 18 octobre 1863 Napoléon III assiste au deuxième départ du  » Géant ».